Notre but / Nos actions



But de l'Association :


(Article 3 des statuts du 20/08/2020 
modifiant les statuts du 29/05/2016)

L'Association a pour but de répondre - principalement par le soutien mutuel - au désarroi des proches (parents, frères, sœurs ou amis) de tout jeune adulte en difficulté de vie, plongé dans l’isolement social, la perte d’intérêt pour les activités de formation, de travail ou de détente, voire le refus d’une prise en charge thérapeutique.

La poursuite de ce but se réalisera notamment par l’organisation de groupe(s) de parole et de contacts avec les professionnels pertinents, de façon à : 1) se réconforter mutuellement, et 2) apprendre à mieux interagir avec le jeune adulte en difficulté de vie et, si possible, trouver les formes d’aide appropriées à sa situation.

Elle peut accomplir tout acte se rapportant directement ou indirectement à son objet, notamment prêter son concours ou s'intéresser à toute activité similaire à cet objet.

Conformément à l’alinéa précédent, l’Association étend dorénavant son action en faveur de toute personne  - pas seulement jeune adulte -  vivant une expérience et/ou souffrance d’ordre mental.

Dans cette optique, l’Association mène plusieurs  activités de soutien, d’accompagnement, de sensibilisation et/ou de formation réparties entre trois grands types de réseau :

- d’abord, le réseau de lieux d’accueil appelés « Foyers de guérison » ;

- ensuite, le réseau de promotion des « Thérapies de guérison » entre autres l’approche du Dialogue Ouvert (en anglais « Open Dialogue » (OD)) ; et

- enfin, le réseau d’interactions régionales, nationales et internationales.





Nos actions (depuis 2016) : historique et perspectives


A) PARTAGES INTERFAMILAUX ET INTERGENERATIONNELS. - Depuis la création de l'ASBL Espérances en 2016, plusieurs réunions de groupes de parole ont été organisées, avec le soutien financier d'ACIS ASBL (Association Chrétienne des Institutions Sociales et de Santé), cela à l'initiative de trois familles comptant des jeunes adultes souffrant de mal-être ou de mal de vivre profond (qualification retenue à l'époque).

Deux de telles réunions ont été plus importantes en termes de durée (tout le week-end du vendredi soir au dimanche après-midi) et de nombre de participants (15 à 20). Ces deux rencontres organisées à Dinant (Province de Namur), sous l'animation d'un professionnel, consistaient en échanges interfamiliaux, intergénérationnels, voire interculturels, jalonnés de moments de convivialité (repas, films, balades, etc...).

Les échanges ont été organisés d'abord en sous-groupes (jeunes adultes, d'une part, et parents, d'autre part) puis en séance plénière (mise en commun parents - jeunes adultes). La plupart des participants ont apprécié ce qu'ils avaient appris et surtout d'avoir eu l'occasion de déposer un fardeau.

A d'autres occasions, les réunions du groupe de parole ont été précédées et/ou suivies d'activités d'entraide - en l'occurrence de jardinage - dans l'une ou l'autre famille. C'était l'occasion d'aborder à bâtons rompus certaines problématiques autrement difficiles à partager.



B) THERAPIES ET FOYERS DE GUERISON.
- Par  la suite, l'ASBL EspéranceS s'est intéressée à l'approche "Open Dialogue Therapy" développée en Laponie Occidentale (Finlande) depuis les années 80, approche qui permet de guérir 80 à 85 % des cas de psychose.

C'est ainsi que quelques membres ont rejoint, au dernier trimestre de 2019, le groupe de pratique de l'Open Dialogue du Brabant Wallon, lui-même animé par cinq familles bénévoles de l'Association de fait "Open Dialogue for Belgium (OD for BE)".

OF for BE organise des partages entre personnes sous forme de séances de pratique OD. De plus, elle sensibilise le public et les professionnels sur les "Thérapies de guérison" ; c'est dans ce cadre que s'inscrit l'action prévue les 10 et 15/10/2020 pour la Semaine de la Santé mentale du CRéSAM.  


Toujours selon l'approche "Open Dialogue", une des familles bénévoles de OD for BE gère le lieu d'accueil de Genappe qui, depuis quatre ans, a pu recevoir et soutenir des personnes souffrantes (ou ayant vécu toute autre expérience d'ordre mental).

Plusieurs personnes accueillies ont pu soit éviter une hospitalisation en milieu psychiatrique fermé, soit raccourcir la durée d'hospitalisation. Cette expérience constituera le point de départ d'un réseau de lieux d'accueil dits "Foyers de Guérison".



C) INTERACTIONS A l'ECHELLE REGIONALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE. - Le cas échéant, nos actions sont intégrées dans un large tissu d'interactions. Dans ce cadre, des membres des deux associations (association de fait OD for Be et ASBL EspéranceS) ont participé à plusieurs visites et réunions de niveau international.

En l'occurrence, un membre et son fils ont visité la Laponie Occidentale, berceau de l'approche OD. En outre, l’année passée (fin août 2019), trois membres ont participé au Congrès International sur l’approche OD face à la Psychose à Varsovie, Pologne.

Enfin, à noter que 2 formations étalées chacune sur 2 ou 3 jours ont été dispensées sur l’OD par un expert international au lieu d’Accueil de Genappe, alors qu’une troisième est prévue les 29 et 30/10/2020 (par vidéo-conférence).




Le parcours précédent a récemment abouti à la formalisation de la convergence des objectifs des deux associations (OD for BE et ASBL EspéranceS). Concrètement, la nouvelle orientation a été traduite par l'enrichissement de l'article 3 des statuts de l'ASBL Espérances (tel que rappelé plus haut, en début de cette page). La réorganisation de l'ASBL Espérances est en cours pour tenir compte de cette nouvelle orientation. C'est, entre autres, pourquoi le présent site web est en complet renouvellement.